lundi 1 novembre 2010

Conception de la page d'accueil

Pas besoin d’élaborer sur l’importance de la page d’accueil pour un site web. Mais saviez-vous que son concepteur se sent souvent comme s’il était le coach des Canadiens de Montréal? En effet, ses moindres décisions sont scrutées à la loupe par les partisans, les médias et les propriétaires de l’équipe. Tous ces gérants d’estrade veulent plus de ceci, moins de cela, mais n’ont jamais géré une équipe de hockey.

Lors de la conception de la page d’accueil, ce ne sont pas les opinions qui manquent. Faisons une petite liste :
  • Les ventes publicitaires veulent des annonces partout;
  • Le président veut dire un mot de bienvenue et voir sa photo;
  • Les ventes veulent promouvoir leurs nouveaux produits;
  • Le marketing veut mettre de belles grosses photos qui défilent pour leur image de marque.

À cette liste, il ne faut pas oublier l’équipe qui développe le site web :
  • Le directeur artistique veut que tous voient son dernier chef d’œuvre qui lui vaudra un prix;
  • Le programmeur veut placer en évidence son calendrier des évènements vraiment « cool »;
  • L’expert SEO veut des mots clés partout;
  • Le chef de projet veut une page minimaliste pour respecter son budget et son échéancier.

Quoi qu’il fasse, le concepteur de la page d’accueil va déplaire à quelqu’un. À bien y penser, c’est pire qu’être coach de hockey, c’est comme être un diplomate aux négociations de paix du Moyen Orient.

Pour s’en sortir facilement

Pour s’en sortir facilement, le concepteur n’a qu’à faire ce que désire le HiPPO. Non je ne traite personne d’hippopotame. Le HiPPO est un acronyme anglais pour « Highest Paid Person's Opinion”. Autrement dit, laissez le grand patron dicter ses vues. Sans HiPPO directif, on peut aussi laisser un comité décider. Ces deux méthodes vont produire des résultats désastreux mais si vous n’implantez pas Google Analytics, personne ne le saura. 

Pour réussir la conception

La conception d’une bonne page d’accueil est un défi. Trop de partis sont en compétition pour l’espace restreint de l’écran. On peut cependant s’en sortir et bien réussir en réunissant les conditions suivantes :
  1. L’architecture d’information doit précéder la conception de la page d’accueil car elle est la base du système de navigation.
  2. En plus de ses habilités de diplomate, le concepteur doit aussi être un expert en ergonomie. La conception d’interfaces utilisateur n’est pas régie par des équations mathématiques mais elle a tout de même un ensemble de règles qui ont fait leurs preuves.
  3. Les décisions de conception doivent s’appuyer sur les décisions de la phase de stratégie. Dans celle-ci, on aura défini la mission et les objectifs du site, les usagers cibles et l’usage prioritaire que l’on veut donner au site. Ceci va aider à gérer les demandes de certains gérants d’estrade.
  4. La conception de la page peut facilement être validée en mettant de vrais utilisateurs devant un prototype en fil de fer. C’est une façon d’amener de l’objectivité dans les décisions.


Avez-vous des histoires amusantes sur la conception d’une page d’accueil? Partagez-la dans les commentaires.


Ces articles pourraient vous intéresser :





2 commentaires:

Jean-Francois Belisle a dit...

Très intéressant comme billet Marc. J'adore ton analogie au hockey et le lien avec la décision basée sur le HiPPo qui risque de donner des résultats désastreux. Mais, je dois admettre que la plupart du temps, le HiPPo est trop puissant et on doit l'écouter. Dans ce cas, implanter les meilleurs outils pour ensuite corriger le tir est la meilleure solution. Parmi les 8 personnes que tu énumères, qui crois-tu est le plus désavantagé dans ce processus de "recovery" lié à "l'énorme" poids du HiPPo?

Marc Poulin a dit...

JF,
Pour répondre à ta question, je ne sais pas lequel des 8 sera le plus désavantagé. Cependant, ça m'importe peu car ils utilisent le site web pour des raisons de promotion personnelle qui sont contraires aux objectifs organisationnels.

Avec ces chicanes, le site web pourra difficilement atteindre les objectifs qu'on lui avait donné.

Publier un commentaire