lundi 12 avril 2010

Pas assez de temps pour LinkedIn? FAUX!

Malgré ses 60 millions de membres, je rencontre encore pas mal de des gens qui ne sont pas sur LinkedIn. D’autres y sont mais leur profil est incomplet ou très mal fait. L’excuse #1 : pas le temps. Mon œil!!!  Plusieurs raisons valides existent pour ne pas être sur LinkedIn mais le temps n’est certainement pas une de celles-là. Ce billet va couvrir les points suivants :
  • Qu’est-ce que LinkedIn?
  • Pourquoi être sur LinkedIn
  • Pourquoi ne pas être sur LinkedIn
  • Les dangers d’être sur LinkedIn
  • Les dangers de ne pas être sur LinkedIn
  • Temps requis pour être sur LinkedIn
  • Encore sceptique?

Qu’est-ce que LinkedIn?

Tout d’abord www.linkedin.com est un site web dont la mission est de faciliter le réseautage professionnel, contrairement à www.facebook.com qui est plus orienté réseautage personnel.

LinkedIn permet d’afficher les profils de ceux qui y sont inscrits. Le cœur du profil consiste en plusieurs éléments optionnels que l’on retrouve dans un CV. À ceci s’ajoutent les recommandations, diverses informations comme le site web, le blogue et le compte Twitter ainsi que les relations et les informations pour être joint (courriel et numéro de téléphone). Les informations plus privées ne sont visibles que pour les membres de son propre réseau.

Pourquoi être ou ne pas être sur LinkedIn

Un professionnel est sur LinkedIn pour la même raison qu’une organisation a un site web. Il s’agit d’abord et avant tout d’un espace pour se faire connaître et se faire trouver. LinkedIn est aussi un outil qui permet de construire et maintenir son réseau professionnel à faible coût. Un avantage concret que j'apprécie est que je n’ai plus à maintenir ces contacts dans mon carnet d’adresse. Finalement, LinkedIn est aussi un outil pour maintenir sa présence dans l’esprit de ses contacts.

Dans certains cas, il est préférable d’être invisible sur le web. C’est le cas pour les criminels et les espions.  Ça l’est aussi si votre CV n’est pas très reluisant suite à de fréquents changements d’emploi.

Les dangers d’être sur LinkedIn

Votre profil peut aussi vous faire mal paraître parce qu’il est mal fait. Demandez vous quelle impression vous donnez avec un profil LinkedIn comme ceci:
  • Sans photo,  avec une photo de bouffon ou avec une photo où votre mère ne vous reconnaîtrait pas;
  • Aucune formation d’indiquée (est-elle un oubli ou une erreur de jeunesse?);
  • Un chevauchement de dates dans les emplois (est-ce dû à un problème de compréhension du concept?).
Les dangers de ne pas être sur LinkedIn

Quand je ne trouve pas quelqu’un sur LinkedIn, je me demande pourquoi il n’y est pas. Évidemment, je n’y cherche pas le garçon qui coupe mon gazon ni mon barbier mais je m’attends à ce que certains groupes y soient. Par exemple, les travailleurs autonomes et les gens de relations publiques, communications, marketing, web et TI devraient y être.

Demandez vous quelle sera la réaction des gens qui ne vous trouveront pas sur LinkedIn. Vont-ils penser que vous avez quelque chose à cacher? Vont-ils penser que vous êtes un dinosaure rébarbatif à toute modernité?

Temps requis pour être sur LinkedIn

Comme je le disais, l’excuse #1 pour ne pas utiliser LinkedIn est le manque de temps. Je n’y crois pas. Vous pouvez douter de son utilité pour vous et c’est votre prérogative mais pour simplement ÊTRE sur LinkedIn, il faut seulement:
  • Construire son profil correctement : une heure devrait suffire;
  • Accepter les demandes d’ajout à son réseau : 2 minutes par demande.
Pour PROFITER pleinement de LinkedIn, plus de temps est nécessaire car il faut prendre le temps de bâtir son réseau. Personnellement, lorsque je reçois une carte d’affaires, j’invite la personne à se joindre à mon réseau LinkedIn. Je peux ensuite jeter sa carte et ses informations sont accessibles d’où que je sois (bureau, maison ou en déplacement sur mon cellulaire intelligent). Le temps passé à faire l’invitation sur LinkedIn est compensé par l’économie de temps à gérer plus tard les informations pour joindre cette personne.

Encore sceptique?

Par souci de concision, j’ai limité l’argumentaire de la rentabilité LinkedIn. De toute façon, il n’aurait été compris que par ses utilisateurs. Mais je crois que l’essayer, c’est l’adopter. Je vous recommande fortement d’y investir 2 ou 3 heures dans les prochains 6 mois. Pour en savoir plus, je vous propose les lectures suivantes :
Question aux lecteurs

Dans mon billet, j’ai affirmé que les criminels et les espions avaient avantage de ne pas être sur LinkedIn. Avez-vous des idées sur qui d’autre ne devrait pas y être?

P.S. Mon profil LinkedIn est : www.linkedin.com/in/marcpoulin2/fr



10 commentaires:

Anonyme a dit...

Je seconde, LinkedIn oui prend un minimum de temps à démarrer: il faut y entrer notre CV et nos contacts.
Par la suite, contrairement à Twitter et Facebook qui peuvent facilement nous bouffer du temps, LinkedIn demeure une BD pratique de nos contacts et ceux des autres, au besoin. Oui il y a plein de choses à y faire, mais au minimum, c'est cela l'important.
Si vous voulez plus de chiffres sur le phénomène, consulter mon billet : http://titaninteractif.wordpress.com/2009/10/09/performance-de-linkedin/

Marc Poulin a dit...

@Samuel,
Merci pour la référence vers ton billet. Ça ajoute des arguments pour utiliser LinkedIn.

Nicolas a dit...

Entièrement d'accord avec toi. Ce n'est pas si long à faire de remplir son profil convenablement. Contrairement aux autres réseaux, une fois qu'on est là, on n'a pas à visiter le site à tous les jours.

Je vous invite à poursuivre la lecture d'un vieux billet que j'avais écrit sur le profil LinkedIn:
http://www.ovologic.com/2008/10/30/un-profil-linkedin-gagnant/

Marc Poulin a dit...

@Nicolas,
Merci pour le lien. Une fois que ce billet aura convaincu les sceptiques, ils pourront suivre tes bons conseils sur comment remplir leur profil.

Yassine AÏSSAOUI a dit...

Merci pour le lien Marc. Je remarque que LinkedIn prend son envol. De plus en plus de personnes me rejoignent sur le réseau.

Marc Poulin a dit...

@Yassine,
Je crois que le réseau Viadeo est plus fort en Europe que LinkedIn. Par contre, ici au Québec, Viadeo est marginal.

JF Belisle a dit...

Petit billet intéressant Marc. Pour répondre à ton interrogation à la fin, je dirais que LinkedIn est inutile pour ceux qui ont un poste très élevé dans une organisation (i.e. P.K. Péladeau, P. Desmarais) et/ou les gens très connus (i.e. B. Gates), ces personnes ont déjà un réseau d'affaire très solide hors-Internet et ils n'ont aucune utilité à exposer leur réseau à tous.

Marc Poulin a dit...

@Jean-François,
À ma question: À part les espions et les criminels, qui a avantage de ne pas être sur LinkedIn, tu réponds PK Péladeau et P. Desmarais. Les vois-tu comme des criminels? ;-)

Non sérieusement, tu as raison. Les gens très médiatisés et ceux ayant déjà un réseau d'affaires important n'ont peut-être pas besoin d'être inscrit sur LinkedIn. Idem pour les gens très sollicités et qui utilisent des filtres comme des assistants pour éviter de se faire déranger tout le temps.

YvonD a dit...

Certaines entreprise interdisent à leur employés de faire référence à eux ou à d'autres employés sans accord préalable et bloque ces sites de l'interne ce qui refroidi les ardeurs de plusieurs.

Quand aux 'personnes hautement médiatisé', elles ont tout de même intérêt à créer leur profil sur les sites tel linked mais principalement pour éviter l'usurpation d'identités.

Marc Poulin a dit...

@YvonD,
En effet, dans certaines industries, on retrouve une culture de la sécurité hors du commun. Je pense ici aux industries de la défense et de la recherche en pharmacologie.

Vous soulevez un point auquel je n'avais pas pensé: la protection contre le vol d'identité. En effet, il est bien plus risqué de tenter d'usurper l'identité de quelqu'un qui a son profil avec photo dans des réseaux sociaux.

Merci d'avoir soulevé ces points.

Publier un commentaire